Cas client : des start-up inventent le tourisme du futur

L’accélérateur de start-up Open Tourisme Lab a présenté cette semaine les dix premières sociétés qu’il souhaite accompagner sur une durée d’un an. Ceci marque le démarrage officiel de l’activité de ce nouveau dispositif d’accompagnement qui sera abrité dans des locaux neufs de 580 m2 au centre de Nîmes.

STS Technologies est intervenu en deux phases sur ce projet. Nous avons d’abord réalisé l’étude d’opportunité et de faisabilité pour le compte de Nîmes Métropole et de la Région Occitanie. La deuxième mission a été l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la construction de l’accélérateur.

Le bénéfice de notre contribution à ce projet est qu’il a permis d’introduire deux nouveautés fortes dans le secteur de l’accompagnement des start-ups.

  • Des partenaires privés de 1er rang dans le tourisme sont associés dès la création de l’accélérateur. L’importance des grandes marques du tourisme, ce qui vaut comme une adhésion des professionnels également à la démarche d’innovation territoriale, contribue à l’attractivité du programme pour les start-up.
  • Des moyens de financements ont été créés pour les start-up comme pour l’accélérateur. Un cas qui paraissait insoluble sur le papier car, comme chacun sait, les start-up ont des idées mais pas d’argent. Un incubateur ne peut pas non plus être dépendant de financements 100% publics. Aussi pour assurer un service d’accompagnement de qualité, l’accélérateur fait payer les start-up pour ses prestations et ces dernières peuvent payer l’accélérateur puisque qu’elles perçoivent, à l’entrée, une subvention. Les collectivités ont un rôle d’amorçage puisqu’il s’agit d’un secteur stratégique pour l’économie et qu’il n’y a pas d’offre privée.

À l’heure de la “start-up nation”, on pourrait croire qu’il y a suffisamment d’incubateurs sur le territoire pour accompagner les start-up dans des secteurs clés pour l’économie française comme le food, le tourisme, l’agro, la culture, les médias. Ce n’est pas le cas. Et ce malgré le poids de ces secteurs pour l’économie française en termes de PIB et d’emplois. La raison est que les incubateurs traditionnels sélectionnent surtout les entreprises présentant soit une innovation technologique forte, soit numérique, reléguant ainsi tous les autres projets (innovation marketing, d’usage, etc.).

L’accélérateur Open Tourisme Lab a ainsi pour but d’accompagner des start-up qui vont permettre d’innover dans le tourisme, secteur économique majeur de la région Occitanie. Cette fonction induit une autre, qui est clé : celle de faciliter l’innovation ouverte entre les start-up et les grands comptes du secteur pour permettre la mise sur le marché des nouveaux produits/services

Pour en savoir plus sur la création d’incubateurs de start-up et accéder à notre documentation, consultez le site dédié de STS Technologies.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.